Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

2014 ... une année particulière...(ment flippante)...

Comme chaque année le passage du 31 décembre au 1er janvier arrive avec son lot de vœux ? « bonne année » ? Qu’elle vous apporte tout et encore tout. Chaque année montre le bout de son nez, pleine de promesses? Qu’elle soit bien meilleure que la précédente et bien pire que les suivantes. C’est ce que je souhaite toujours dans mes vœux à mes connaissances. La même rengaine d’année en année.

Et cependant cette année est différente, spéciale pour moi ! Oui 2014 est une année très particulière?

Oh oui 2014 ? Mon dieu on y est déjà ? Cette fameuse année 2014. Une année que je ne pensais pas atteindre un jour, cette année qui me paraissait encore tellement loin il y a 10 ans. Là je sens déjà les points d’interrogations se manifester dans vos têtes ? Mais en quoi cette année 2014 est-elle différente ? Eh ben? Voilà pourquoi :

2014 ... une année particulière...(ment flippante)...

Etre quadra ou pas? Telle est la question

Née en 1974, 2014 s’avère être une année jubilée. Eh oui. Et je n’atteins pas les 20, ni les 30 ? Mais les 40 ans. Je rentre définitivement et inéluctablement dans la catégorie des quadras. Certes je pourrais me dire que j’ai encore 30 ans pour 8 mois et me planter la tête dans le sable, mais l’échéance est là. 2014 est l’année de la future quadragénaire que je suis.

Comment je le vis ? Plutôt bien je dois l’avouer. Au fait je me fais souvent la réflexion que je ne me sens pas comme une quadra, même si fondamentalement je ne sais pas comment on devrait se sentir à cet âge.

A mes 20 ans, quarante c’était la génération de mes parents, donc, automatiquement des vieux. A l’heure actuelle je ne me sens pas comme une vieille, au contraire, et j’ai des amis dans la vingtaine qui ont tendance à me dire que je suis plutôt cool comme fille, euh femme.

Au fait, ai-je encore le droit de me surnommer « fille » d’ailleurs ? Est-ce que cela ne représenterait pas une sorte de syndrome de Peter Pan ?

A mes 30 ans je pensais vivre un tournant dans ma vie, prenant des résolutions importantes. J’avais ma licence en droit en poche, j’étais à l’orée d’une carrière prometteuse et je me suis donnée jusqu’à mes quarante pour réussir ma vie, sans pour autant penser ce que voulait dire « réussir ma vie ». Je me voyais avoir une belle carrière, épouser l’homme avec lequel j’étais et fonder peut être une famille. A cette époque je pensais que le monde était à mes pieds, que rien ne pouvait m’ébranler et qu’une femme était une sorte de superwoman capable d’enfiler tous les costumes (Maman, femme d’affaire, épouse, amante sans un accro ni un sentiment de fatigue). J’étais belle, très belle même, enfin quand je me regarde sur les photos et que je me rappelles ma vie, j’avais tout qui me permettait de penser que Wonder Women c’était bien moi… Aves les années j’ai réalisé que j’étais une femme normale, et que je n’étais surtout pas à l’abri d’une grosse déconvenue à tous les niveaux, que cela soit professionnel, social et surtout amoureux… et que si on ne fait pas attention à soi, ben la beauté aussi prend son envol.

2014 ... une année particulière...(ment flippante)...

Alors maintenant dois-je me demander si j’ai réussi ma vie ? Où dois-je me dire que j’ai encore le temps de le faire. Et si je me disais juste que je suis fière de ce que j’ai fait jusqu’à maintenant.

Que cela ne respecte pas forcément les plans et les objectifs que je m’étais fixée il y’a dix ans. Je suis à la tête d’une société qui se porte assez bien malgré les tourments qui touchent le domaine dans lequel je travaille, j’ai des employés fidèles qui aiment travailler pour moi. J’ai un cercle d’amis et social fabuleux. Oui si on est riche que de ses amis comme dirait l’autre, je suis millionnaire. Donc finalement ma vie est belle, même si il me manque encore L’homme.

Dois-je me poser des questions à ce niveau ? Dois-je me demander si mon célibat est handicapant même si au plus profond je ne le ressens pas de la sorte ?

Alors non j’ai décidé que je n’allais pas me laisser avoir par mon âge, par cette fameuse crise de la quarantaine par laquelle on passe soi-disant. Par le coup de blues du milieu de vie et que j’allais continuer, continuer à me faire plaisir et surtout que j’allais développer un peu plus mon égoïsme. M’occuper de moi, eh mais pourquoi pas ? Et si finalement la quarantaine était marquée par le soin de soi, l’introspection et surtout la connaissance de ce que je suis? Une femme formidable, intelligente et entourée de gens formidables.

A 30 ans je voulais conquérir le monde, à 40 ans je souhaite me reconquérir. Cela serait ma plus grande victoire.

Moi

2014 ... une année particulière...(ment flippante)...

Gonflée moi? Non juste au clair avec ce que je suis et ce que je veux être le jour où je mettrais un 4 en première place des deux chiffres indiquant mon âge. Oui j’ai bientôt 40 ans et j’en suis fière? Tant pis pour le reste.

Masterisée ?

2014 va marquer aussi l’aboutissement d’un objectif que je me suis fixée il y a bien longtemps. Faire des études post-grades dans la gestion d’entreprise et le management.

Cela faisait longtemps que j’hésitais mais en 2012 j’ai enfin franchi le pas. Quand j’ai signé en bas du contrat qui allait me délester de 30'000 Euros et me permettre d’acquérir de nouvelles connaissances je me disais au fond de moi que « 2 ans c’est vachement long », que « c’est de la pure folie ». Et là je suis au bout, plus que le mémoire à écrire. 2 ans où j’ai jonglé chaque semaine entre la gestion de l’entreprise et les études, des soirées de sacrifiées à étudier, à préparer des examens, écrire des travaux de groupes et garder un semblant de vie à côté. Ce ne fut pas facile, seule femme de la classe, de naviguer et d’accepter d’être entourée d’hommes à longueur de temps.

Je doute encore maintenant de pouvoir réussir ce Master, et pourtant je suis au bout, fini, plus d’examens. Certes pas encore les résultats en poche et pas la connaissance de mes résultats finaux, cependant cette sensation de pouvoir me dire…. Ouf… et pourtant, je me demande encore maintenant comment j’ai fait pour y arriver, pour ne pas craquer une seule fois en 24 mois ? Sérieux, je n’aurais jamais parié sur moi à ce moment. Naturellement que je ne dois pas baisser les bras et que le travail de mémoire est un gros bout, mais j’ai le droit de dire qu’à 40 ans je serais très probablement en possession d’un Executive Master in Business and Administration in integrated Management. Tcheu… ça le fait. Ah au fait, on met comment ça sur une carte de visite ?

Mais 2014 c’est aussi …

  1. Dix ans d’expérience professionnelle à mon actif, donc un CV qui tient la route. En effet, cela fait 10 ans que j’ai fini mon brevet d’avocat pour me lancer dans la vie réelle.
  2. 15 ans depuis la mort de mon meilleur ami, qui était né le même jour que moi. Je ressens comme une obligation de prendre contact avec ses parents. Je ne sais pas pourquoi. Comme une envie de les voir, de me replonger dans certains de nos souvenirs.
  3. Cinq ans depuis que j’ai eu ma dernière vrai histoire d’amour. Mon dieu 5 ans de célibat, entre hommes qui venaient et qui repartaient encore et encore. 5 ans sans avoir eu une seule fois une personne qui m’ait dit « je t’aime » hors du cercle amical. 5 ans sans faire de plans d’avenir. Bizarre, comme une impression de devoir changer cela…
  4. L’année de la retraite définitive de mon père. Il l’a annoncé au repas de fin d’année. Lorsque j’aurais mon master en poche il se retire, restera président du conseil d’administration mais va me passer entièrement le flambeau de toute la société. Déjà que j’ai toute la responsabilité administrative de la société, maintenant j’en aurais aussi la responsabilité économique. Mon père apportait cette stabilité, et son pouvoir auprès des clients était indéniable. Même si je me sens plus à l’aise avec ce défi que ce que j’aurais pu l’être il y a quelques temps.
  5. L'année où je verrais enfin FoB (Fall out Boy) sur scène. Je sais que pour certains d'entre vous ça peut paraitre riducule mais pour moi c'est quelque chose de spécial. :D Si vous ne savez pas "ce que c'est". Je vous joins une de leur vidéos...

Tous ces éléments promettent une année 2014 excitante mais particulièrement flippante aussi. Vous pouvez vous imaginer que mes capacités de gestion que cela soit gestion formelle ou émotionnelle, vont être challengées comme jamais. Mais j’aime les défis… et au pire, en 2024 je me dirais que j’aime ma vie, même si je n’ai pas réussi à accomplir ce que je voulais vraiment et les objectifs que je m’étais fixée en 2014… Mais là c’est une autre histoire…

Et vous, votre année 2014 elle se présente comment ?

Toutes les photos ont étés trouvées sur "Deviantart,com" - avec les termes de recherche 2014, Peter Pan, Old, et Graduation

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share this post

Repost 0