Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

... mais à part ça ... je suis une angoissée

Je vais vous la faire courte, enfin je vais essayer de synthétiser (ce qui est déjà un exercice de style pour une femme). Y’a ce gars, qui me suit déjà depuis un petit moment sur le net, un lecteur régulier, discret mais régulier. Qui a décidé de me contacter, un jour, par le biais de facebook… et comble de la chance, j’y étais justement aussi, sur facebook. Enfin je veux dire en tant que Sekh Met bien sûr. Pas en tant que mon vrai moi.

On a commencé à échanger. De plus en plus je me suis sentie en confiance, de plus en plus j’ai pris mes marques. Je lui ai présenté mon vrai moi… on est devenus amis (sur Facebook) bis. On a continués à discuter. J’ai appris à le connaitre virtuellement, voir sa fille, sa famille etc. Il a appris à me connaitre, vu mes photos etc. On s’est même offert des présents, petites attentions, par colis express interposés. Je lui parlé de moi, mes blessures. Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens en confiance. Comme si je me parlais à moi.

Nos chemins de vies se ressemblent. On revient les deux d’assez loin. On a cumulés les blessures d’amour propre… on s’est ramassés des camions et on est devenus pragmatiques, s’interdisant toute émotion amoureuse à nouveau. Nous sommes réalistes, carrés et pourtant, difficile de ne pas se parler, difficile de ne pas s’envoyer une pensée tous les jours, difficile de ne pas passer des heures à chater.

... mais à part ça ... je suis une angoissée

Je lui explique le fait que je me sente mal dans ma peau, cette impression d’être défigurée par la vie. Ma prise de poids m’a mis à terre. La jeune femme, sûre d’elle, indépendante et surtout croqueuse de vie / d’hommes à pleine dents avait laissé la place à une femme qui avait l’impression de s’être laissée tomber, de s’être oubliée.

Que, aujourd’hui, j’ai cette terrible impression que je ne peux réussir que dans le domaine professionnel et que je dois laisser toute velléité de relation amoureuse. Cette envie de me reprendre en main, de m’aimer à nouveau. Il me parle de son envie de sortir la tête de l’eau, de ne pas se tuer au travail, de vivre autre chose, de découvrir à nouveau. Me parle de son envie de voyager.

On se trouve des histoires communes, des passions communes et «soudainement » arrive cette invitation. Aller à un événement qui est probablement parmi les évènements auxquels je rêve de participer depuis des années. Je suis enthousiaste, j’accepte. Il achète les billets, réserve les hôtels.

La date d’échéance arrive et je dois lui parler. J’ai la boule au ventre, je ne sais pas quoi faire. Tiraillée entre envie et peur de le voir, de le rencontrer pour la première fois, j’annule… je n’y arrive pas. Ma peur est trop forte… c’est comme une crise d’angoisse.

... mais à part ça ... je suis une angoissée

Il est adorable, ne m’en tient pas rigueur. Décide d’inviter son frère à ma place… mais me fait promettre qu’un jour je dépasserai cette crainte et que j’accepterai de le voir. Je lui dis que oui. Alors on continue nos discussions. Et on se dit que l’on pourrait partir en vacances ensemble. On parle de « remettre » ça pour l’année prochaine (l’évènement)… et je l’invite pour mon anniversaire (40 ans ça se fête). Je n’arrête pas de lui répéter que je suis persuadée qu’il sera déçu. Que ma prise de poids m’a placé dans la catégorie poids lourd ;) … et que j’ai peur de le voir arriver et repartir en courant.

Je lui répète qu’il aura peur en me voyant et je suis persuadée qu’il se fait une image (tronquée) de moi, qu’il ne se rend pas compte des dégâts. Alors quand il s’agit de se voir, je n’arrive pas à me dire ok, on y va… même si j’en ai très, mais alors très envie. Et pourtant je n'y arrive pas ... les peurs.

Je me prépare au fait de le voir partir avant même qu'il ne soit arrivé... alors pourquoi laisser l'ouverture à une possible rencontre, si je suis persuadée de la fin qui m'attend ?

Je sais, fondamentalement, il n'y a rien de rationnel. Mais au fond de moi, je ne suis pas encore tout à fait arrivée à m’aimer… alors comment puis-je m’imaginer qu’on puisse le faire à ma place… Eh oui, au fond … je suis une angoissée.

Mais chose avouée, à moitié pardonnée non ?

_____________________________________________________________________


Bon à part ça je ne pouvais pas vous écrire sans vous faire profiter de mon dernier coup de coeur musical... le groupe Kensington ...

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tag(s) : #Ma vie... tout simplement., #besoin d'un psy ou pas !

Share this post

Repost 0