Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Chuuut ma tête !! Je parle ... enfin j'essaie !

Vous connaissez ces moments ou on a l’impression que notre tête parle plus fort que nous, que nos idées s’entrechoquent tellement fort que le bruit dans notre crâne devient intenable, entêtant et que l’on aspire qu’à une chose, le silence ? Mais ce silence est impossible car nos pensées sont sonores, tellement assourdissantes qu’elles semblent ne plus avoir la place nécessaire dans notre cerveau. De ces moments où les idées sont tellement nombreuses que notre encéphale ne semble pas suffisant pour toutes les contenir.

Moi de ces moments j’en ai tout le temps, quotidiennement. Le travail, les études, les obligations quotidiennes, mes histoires familiales, mon cerveau est une immense toile sur laquelle les flux n’arrêtent pas de circuler. Cela me fait penser d’ailleurs à ce passage du livre « mange, prie, aime » ou Elizabeth tente tant bien que mal de méditer.

Ces derniers temps cependant je fais face à un autre symptôme, un dommage collatéral à l’hyperactivité cérébrale dont je suis sujette. J’ai tellement d’idées à la seconde que je n’arrive plus à les formuler correctement … je bafouilles, je m’emmêles les pinceaux et je sautes du coq à l’âne.

Ce n’est pas sans déboussoler la majorité de mes interlocuteurs qui me regardent, majoritairement avec cet air interrogateur qui me laisse supposer qu’ils semblent dire « mais où est-ce qu’elle veut en venir enfin ? ».

Chuuut ma tête !! Je parle ... enfin j'essaie !

Le pire c’est que ça m’arrive dans toutes les circonstances, et cela a plus ou moins d’impact sur les évènements. Alors les filles, et les mecs aussi (même si il semble que cela les touche moins), s’il vous arrive de parler:

  1. des frasques de vos chats à des clients lors d’un rendez vous à la banque.
  2. des influences des changements légaux aux Etats Unis sur le business bancaire en Suisse avec votre ostéopathe.
  3. de vos problèmes de dos avec vos employés et
  4. de votre dernière séance de coaching avec vos collègues d’études et, pour finir,
  5. des problèmes que vous rencontrez à mettre sur pied le tableau des variables pour votre travail de veille stratégique à votre meilleure amie.

Et si vos interlocuteurs ont juste l’air de ne pas comprendre un traitre mot et vous regardent d’un air interloqué?

Il faut se dire qu’il y a peut être quelque chose qui cloche. Que votre discours n’est pas adapté à votre vis-à-vis. Si vous n’avez pas forcément la possibilité de partir en vacances « tout de suite » et de vous mettre au vert, comme dans mon cas, il faut juste prendre son mal en patience… et se taire…

Alors vu que les 5 faits susmentionnés me sont arrivés aujourd’hui … j’ai décidé de faire vœux de silence. Ça m’évitera de dire des conneries.

Le problème : je suis une Grande Bavarde … devant l’éternel. Donc je prends mon mal en patience et j’accepte de « dire des conneries » jusqu’à mon départ en vacances !

Et vous, l’hyperactivité cérébrale … ça vous connaît ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tag(s) : #Ma vie... tout simplement.

Share this post

Repost 0