Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Festivals 2013 - Paléo Day by Day III

L’événement « rien à battre » de la soirée

J’arrête de boire de l’eau et surtout j’arrête de devoir aller faire pipi. Non sérieusement, en l’espace de deux soirées, en raison des grandes quantités de flotte ingurgitées, je dois courir au petit coin toutes les heures environ. A croire que ma vessie ne tient rien. Bon je vous passe les détails.

A la base ce n’est pas un souci mais ça le devient quand vous êtes positionnés depuis près d’une heure devant la scène histoire de ne surtout pas rater le concert de la soirée et que toutes les heures vous dites aux potes qui vous accompagnent : « vous êtes sympa, vous me garder ma place ? ». Certes déjà il faut affronter les moqueries, mais c’est aussi à chaque fois un parcours du combattant pour arriver jusqu’aux toilettes. Faut passer au-dessus de jambes, faire gaffe à ne pas ramasser une tête au passage et ensuite s’attendre à ne pas être la seule à avoir la même envie au moment X.

Mais le pire c’est quand cette envie vous prend pendant le concert. Que non seulement vous devez déranger tout le monde pour passer mais surtout que vous n’avez pas encore entendu votre chanson préférée, THE SONG, du groupe qui passe. Déjà que pour Arctic Monkeys j’ai raté leur performance sur « Do I wanna know » et « Fluorescent Adolescent » alors il fallait que je vise juste pour SANTANA. Après avoir entendu « Maria Maria », « Europa » et plein d’autres, il ne manquait plus que « SMOOTH ». Alors j’ai attendu attendu, retenu retenu, jusqu’au moment où il est parti dans un solo de guitare. J’ai regardé mes amis en disant, c’est bon, là il est parti pour un moment dans son délire de gratte, j’ai le temps.

J’ai donc pressé le pas, trouvé une file d’attente « courte » et au moment où j’étais en position pour être la prochaine à m’asseoir sur le trône, le groupe entame les premières notes de Smooth. ARGHHHHHH … naturellement que j’ai eu le droit aux moqueries de mes amis au retour.

Je me suis juré que je n’aurais plus jamais envie de faire pipi lors d’un événement important. Je suis sure qu’il est possible de se conditionner. Sinon faudra que j’invente quelque chose.

Festivals 2013 - Paléo Day by Day III

Le concert à ne pas louper

Tous … quasiment tous… une grande, toute grande soirée. Enfin tout ce que j’ai vu était juste énorme. Et pourtant, mon amour du rock laissait supposer que ce n’était pas la soirée la plus attendue. Eh non, elle n’était pas attendue et c’est peut-être pour cela que je me suis éclatée.

La soirée a très bien commencée avec Crystal Fighters, ce groupe c’est juste un moment de pur bonheur, un sentiment de fraicheur, de liberté et de bien-être, comme le fait de se tremper les pieds dans un ruisseau de montagne en pleine canicule. Ça a continué avec Dub Inc., un mélange savant entre Reggae, Rai et Dub.

Et même si ce n’est pas mon truc, mon corps, mes pieds et mon arrière train ont trouvé cette musique tout à fait à leur goût et se sont balancés dans tous les sens.

Ensuite, après une pause pour se sustenter et surtout bien méritée, on s’est installés pour voir Santana. Avec le secret espoir que ce dernier soit un peu meilleur que ce que j’avais vécu quelques années auparavant lors du Montreux Jazz festival. Et je ne fus pas déçue. La meilleure ambiance de tout le Paléo 2013, un public qui dansait, qui chantait, et qui bougeait sur les rythmes latinos dont il connait si bien la recette. On ondulait sur Maria Maria, Corazon Espinado etc… du tout grand Carlos Santana. Quand il a fait venir les chanteurs de Dub Inc. sur scène, le moment fut magique, les deux réalisant peu à peu le grand moment de partage qu’ils étaient en train de vivre avec une légende vivante.

Donc même si j’aimerais aussi vous parler de KADEBOSTANY et de BURAKA SOM SISTEMA, de leur folie et de leur originalité et de leur musique que j’ai adorée, je dois avouer que, pour une fois, la plus belle copie de la soirée a été rendue par Monsieur Santana. Et que grâce à ça je me suis totalement réconciliée avec sa musique.

Par contre Kadebostany méritent quand même un petit détour… donc voilà leur vidéo. Enjoy :

Festivals 2013 - Paléo Day by Day III

Le concert dont je me serait bien passé

Je dirais que j’ai survolé Tryo, car ils sont marrant certes mais ce n’est pas mon trip. Mais je ne pourrais aucunement les critiquer. Tout comme Sigur Ros, groupe nordique que j’adore.

Si je les classe dans cette catégorie ce n’est pas lié à leur qualité , ni à leur génie, mais parce que là, sur le coup, ce sont les organisateurs qui ont merdés.

Sigur Ros c’est ce genre de musique qu’il faut écouter couché dans l’herbe, avec comme seule musique la leur. C’est le genre de musique où tu as la tête dans les étoiles, où tu profites de chaque note comme de la dernière goûte d’une bouteille de champagne à 700 Euros. Où tu te plonges dans des rêves et que tu t’envoles sur le dos d’un oiseau argenté. C’est ça Sigur Ros. Tu planes, et t’as même pas besoin de boire ou fumer (ou autre chose) pour le faire, leur musique suffit. Alors les programmer au Paléo, sur la scène des arches ne leur a aucunement rendu service. Trop parasités par les bruits alentours. Il aurait fallu les mettre sous tente… pour plus d’intimité.

Donc je répète. Sigur Ros j’adore… mais dans ces circonstances, je m’en serais bien passé.

Et sinon

A la limite de l’insolation je dois avoir bu 7 litres d’eau… et la moitié de vin. Même qu’on a fini à la bière. Je sais l’alcoolisme me guète. J’ai arrêté de compter les clopes… c’est mieux pour le moral.

Troisième jour, la moitié est faite. Et je me suis déjà ruinée… dans du consommable.

Aucune manifestation du bureau de toute la journée, surprenant. A croire qu’ils arrivent à survivre sans moi plus de 48h. Va falloir que je me fasse à cette idée. Pffff….

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tag(s) : #Concerts

Share this post

Repost 0