Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

I'm not a fu***** princess...

Dernièrement, en pleine conversation avec un lecteur de l’ombre, on parlait de rencontres, de nos idéaux masculins et féminins. Alors que lui me parlait de princes et princesses charmants/es je me suis rendue compte, en analysant la situation, que je ne souhaitais pour rien au monde être une princesse Disney.

Eh merde, vous avez vu la vie de ces pauvres filles, y’en a pas une rattraper l’autre. Sérieusement. Regardons ça de plus près :

  • Blanche-Neige : Ne trouvant rien de mieux, car n’ayant finalement que sa beauté, elle se fait engager par 7 ouvriers pour s’occuper de leur maison et de la cuisine. Vous imaginez le boulot à plein temps. De plus, cette nunuche attend patiemment que l’autre « Charming » veuille bien se perdre dans la forêt et tomber par hasard sur son lotissement. Son seul atout, sa beauté, éveille la jalousie d’une folle furieuse qui ne trouve rien de mieux que de vouloir empoisonner la belle, juste parce qu’elle l’est trop. Et il faut qu’elle passe de vie à trépas pour que l’autre abruti susmentionné arrive enfin. Sérieusement, devoir faire le ménage constamment, t’occuper de 7 mineurs et malgré tout, attirer les foudres d’une psychopathe empoisonneuse, y’a mieux comme scénario de vie non ? Surtout sachant que si t’épouses ton charmant, tu te retrouves avec la tarée susmentionnée comme belle-mère.
I'm not a fu***** princess...
  • Cendrillon : Ah Cendrillon, ma préférée. Non seulement elle perd sa mère mais en plus elle se voit affublée d’une belle-mère acariâtre et de deux belles sœurs aussi bêtes que méchantes. Et le père dans tout ça ? Ben le père c’est un lâche. Car il n’ose pas tenir tête à sa nouvelle femme et la laisse traiter sa fille comme elle veut. Ce qui fait que la pauvre, elle se retrouve à faire les corvées de ménage, lessive etc… Les seuls amis sur lesquels elle peut s’appuyer : des souris, des oiseaux et une marraine qui, certes, confectionne de beaux habits et accessoires mais avec la qualité H&M. Tu les mets une fois, tu peux les jeter. Enfin là c'est pire, ils disparaissent tout seuls. Encore heureux que l’autre dans son château ait réussi à trouver une chaussure, car sinon faut bien se l’avouer, elle aurait ciré le parquet encore longtemps la Cendrillon.

  • Aurore : Ah la belle au bois dormant. Non sérieusement, devoir roupiller pendant 100 ans pour que l’homme de votre vie arrive! Sérieux ? Vous savez ce qu’on peut faire en 100 ans ? ça en vaut vraiment pas la peine.
I'm not a fu***** princess...
  • Ariel : Alors elle déjà à la base elle n’a pas de bol. Naître avec une queue de poisson à la place des jambes et avoir comme seul compagnon de jeux un crabe, je doute fort que cela soit fun tous les jours là-bas dans les fonds marins. Ensuite ben elle a la chance à pouvoir sortir de l’eau, mais elle est fichue sous pression pour trouver l’homme de sa vie, car obligée de tomber amoureuse. Alors si elle n’est pas stressée et à la limite du burn-out à la fin, je ne comprends pas.

  • Belle : Ah ça c’est mignon, mais bon elle doit quand même vivre avec un hybride entre une bête et un homme et qui peut à tout instant, d’un geste malencontreux, lui arracher la tête. Après toute la question sur « l’importance du physique » peut être soulevée là … mais dans la vie courante ça se saurait si les bêtes trouvaient des belles / beaux et vice-versa.

  • Pocahontas: Là, on retrouve toute la question des différences ethniques et éthiques. Et sérieusement, la pauvre Pocahontas, elle voit arriver des gars en caravelles envahir son pays, tuer les gens qu’elle aime, détruire l’habitat dans lequel elle vit. Et elle devrait encore s’amouracher d’un gars qui représente tout cela et côtoyer au quotidien tout ce qui lui rappelle l’oppression et la malveillance? Il a beau être gentil le blondinet de service, il n’est quand même pas du bon côté.
I'm not a fu***** princess...
  • Fa Mulan: Ahhhh la seule que j’aime dans le lot, une guerrière, une vraie. Qui ne se laisse pas dicter de règles et qui n’en a que faire de la bienséance. Le seul truc qui me déçoit c’est que quand elle veut se battre elle se fait passer pour un homme. Eh oui, on est dans un monde misogyne que voulez-vous. Mais vous imaginer devoir déguiser votre voix constamment, parler comme un homme, vous tenir comme un homme, cacher vos attributs féminins (pour certaines ça risque d’être difficile) … juste parce que vous ne voulez pas vivre comme ces donzelles dans les palais argentés et que vous avez une quête à mener ?

  • Tiana : Si j’écris « Elle est obligée d’embrasser un crapaud baveux »… tout est dit non ??

  • Raiponce: Elle, elle est obligée de se faire pousser les cheveux pendant des années et des années, sans « démêlant » ni produits adaptés tout ça pour permettre à un type qui doit faire le double de son poids à les utiliser comme corde. Sérieusement merci le mal de crâne.

Certes certains metteurs en scène ce sont amusés à revoir les scénarios de Blanche Neige, voire de tout Disney (Once Upon a Time) et ont remis un peu le clocher au milieu de l’église ... euh du village. Cependant plus j’y pense, plus je me dis que bon, le métier de princesse c'est pas joyeux et que finalement je suis très, mais alors très contente, de ne pas en être une.

I'm not a fu***** princess...

ET TOI TU VOUDRAIS ÊTRE UNE PRINCESSE ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tag(s) : #Grelucheries

Share this post

Repost 0