Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

Nul n'est prophète ...

Jamais cette phrase ne m’est apparue autant « réelle et juste » que ces derniers jours. Après avoir suivi un cours intensif de leadership avec un professeur suisse.

Autant ce dernier a été apprécié, voire même très apprécié, par les mexicains qui partageaient la classe avec nous autant il a été la cible de critiques particulièrement acerbes de la part de mes collègues suisses.

Cependant je ne puis valider et comprendre ces critiques. Au contraire le cours était génial et donné par une personne qui, non seulement, maîtrise le sujet mais possède un curriculum vitae digne des plus grands, a killer profile comme on dirait chez les ricains. Et ce à même pas 50 ans.

De plus, ce que je retiendrais comme extraordinaire, il a été capable de nous donner une documentation de base, un work-book qui permet de travailler et d’avoir quelque chose de concret en main. Donc pour moi, le prof il a un 6/6 ou un 20/20 (pour mes amis français). En plus, ce qui fut la cerise sur le gâteau, il n’était pas désagréable à regarder et avec une éloquence naturelle.

Nul n'est prophète ...

Alors sérieusement, plus on avançait, moins je comprenais les réactions « négatives » envers lui, son cours etc. Aucune raison ne justifiait cette agressivité envers lui. On frisait même les déclarations haineuses. Jalousie, envie ou simplement cette difficulté d’accepter que quelqu’un en Suisse peut réussir?

Au fond de moi je me disais … le gars il serait ricain tout le monde aurait dit « c’est un ricain, tellement caricatural, mais c’est quand même pas mal ce qu’il dit ». Mais parce qu’il est suisse, il a reçu toute notre antipathie.

Tenez c’est comme cet amour que les suisses portent à notre Roger Federer. Dès que ce dernier perd un match, nous cumulons les « il est foutu », « il devrait arrêter ». Quand il refuse de participer à la coupe Davis ce sont les « Monsieur pense qu’il est trop bien pour représenter la suisse, il préfère aller s’entrainer à Dubai » etc… Mais pourquoi tant de haine??

Pourquoi il est difficile d'accepter que Roger Federer reste le plus bel et le plus grand ambassadeur de la Suisse dans le monde entier, une aura que nul autre suisse n'a eu jusqu’à présent. Que cela soit au fin fond de la Russie, dans le bush australien ou en plein désert arizonien, quand on vous demande d’où vous venez et que vous répondez suisse on vous répondra toujours « Roger Federer » ou « You have the best Tennis Player in the World ».

Et pourtant cela ne suffit pas au Suisse, il ne se satisfait pas de savoir qu’un seul gars porte avec fierté les couleurs nationales et surtout fait connaitre notre pays à la terre entière. Et en plus de manière positive. On aurait pu être catalogués de voleurs peu scrupuleux à cause de nos banques... etc ... alors soyons contents que la première chose dont les gens se rappellent c'est le palmares impressionnant d'un petit bâlois de 30 ans.

Nul n'est prophète ...

Ne sommes nous pas non plus le seul pays qui fut capable de faire une émission télévisée pour débattre sur le sujet suivant « La victoire d’alinghi peut-elle être véritablement considérée comme une victoire suisse » ? Mais quel autre pays serait capable de débattre de cela ? Sérieusement ? Après on reste à cheval sur nos traditions, que cela soit le fromage, le chocolat et les montres… là c’est normal, nous sommes les meilleurs, mais chuuut voyons, faut pas le dire !!!

Enfin pour en revenir à mon cours, je dois avouer que j’ai été un peu interloquée et déçue du comportement de mes compatriotes envers ce professeur qui méritait mieux que ça.

Finalement on préfère entendre un prof américain nous dire qu’on sait tout et que nous avons tous la possibilité d’innover. Professeur nous abreuvant constamment de vidéos de Steve Jobs comme référence ultime de l’innovation. Et nous n'aimons pas entendre dire (par un compatriote qui plus es) que nous avons encore « du chemin à faire » et que parfois il faut savoir se remettre en question, et revoir si à notre niveau personnel quelque chose ne devrait pas être remis en question.

L’adage est donc terriblement vrai, malheureusement… nul n’est prophète en son pays.

Et vous, plus critique envers les vôtre ou moins ?

Petite vidéo d'une petite suisse dont on ne voulait pas ... qui a du s'exporter en allemagne pour se faire connaitre et pour être reconnue en Suisse !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tag(s) : #Ma vie... tout simplement.

Share this post

Repost 0